www.amma-france.org Mata Amritanandamayi - Maison Amrita
 
 
     
 
Sources d'Inspiration Retour  la page d'accueilMises à jourLiens favorisCalendrier
 
le
Compte-rendu de la consultation interreligieuse sur le thème
" Conversion -évaluation de la réalité "

Source : www.oikoumene.org

Lariano/Velletri (Italie) : 12-16 Mai 2006

Organisée par le Conseil Pontifical en faveur du Dialogue interreligieux, Cité du Vatican, et l'Office des Relations et du Dialogue interreligieux du Conseil mondial des Eglises, Genève

Introduction

Nous, les participants à la réflexion interconfessionnelle sur le thème "Conversion: évaluation de la réalité", nous sommes rencontrés à Lariano en Italie, du 12 au 16 mai 2006. Nous, les 27 membres participants, appartenons à divers courants religieux, le Bouddhisme, le Chirstianisme, l'Hindouisme, l'Islam, le Judaïsme et la religion Yoruba. Nous avons partagé nos points de vue et nos expériences à propos de ce thème important au cours de cinq jours de vie communautaire dans le cadre paisible, idyllique et spirituellement riche de Villa Malter Dei -une sorte de pèlerinage pluriconfessionnel, de courte durée, mais enrichissant. Nos délibérations furent intenses et se déroulèrent dans une atmosphère cordiale, de respect mutuel, et avec la ferme intention de tirer des enseignements en puisant dans nos héritages spirituels respectifs - qui, ensemble, constituent l'héritage commun de l'humanité tout entière.

Nous affirmons notre engagement dans cette consultation sur le thème du dialogue interreligieux. La nécessité et l'utilité de ce dialogue ont énormément augmenté à notre époque dans le but de promouvoir la paix, l'harmonie et la transformation des conflits - au sein et parmi l'ensemble des nations de notre monde qui se globalise à toute allure - surtout puisque la religion a souvent été un instrument utilisé parfois à mauvais escient, pour verser le sang, propager la bigoterie et défendre des pratiques sociales et politiques qui divisaient et incitaient à la discrimination.

Nous estimons que, pour avoir un sens, le dialogue interreligieux ne devrait exclure aucun sujet, qu'il soit controversé ou sensible, si ce sujet est une source de préoccupation pour l'humanité dans son ensemble ou pour une partie de cet ensemble, quelle qu'elle soit.

Nous avons la conviction qu'un dialogue franc et naturel peut éclairer et approfondir notre compréhension même à propos des problèmes les plus épineux. La clarification et, dans le meilleur des cas, la réduction des zones de désaccord qui en résulte, peuvent aider les communautés à développer les possibilités en matière de réconciliation et de vie commune dans la paix, l'amour et en bonne intelligence, selon nos préceptes religieux respectifs.

Pour cette raison, nous accueillons de tout coeur l'initiative prise par le Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux, la Cité du Vatican, et l'Office en faveur des Relations et du Dialogue interreligieux du Conseil Mondial des Eglises de Genève, pour l'organisation de cette consultation sur un problème qui fait rarement l'objet d'un dialogue interreligieux. Nous leur adressons nos sincères remerciements. Nos propres délibérations sur le thème de la conversion religieuse - dans ses contextes à la fois théologiques, historiques et contemporains - qui eurent lieu au cours des cinq derniers jours, ont démontré la valeur et l'utilité du partage de nos réflexions sur un problème qui est souvent la cause d'incompréhension et de tension parmi les communautés dans de nombreuses parties du monde.

Un grand nombre de différences et désaccords entre les participants demeurait à la fin de la consultation. En effet, il n'y avait pas d'unanimité à propos du sens du mot " conversion ". Néanmoins, nous souhaitons mentionner que nos délibérations nous ont aidés à faire émerger une compréhension convergente des diverses facettes du problème de la conversion religieuse, nous rendant plus sensibles aux préoccupations des uns et des autres, et ainsi renforçant en nous la conviction qu'il est nécessaire d'appréhender de telles préoccupations par une action appropriée sur le plan local, national et international.

Un récapitulatif des thèmes de réflexions et des recommandations

Ce document reprend les points de vue essentiels exprimés par les participants. Il mentionne également certaines recommandations consensuelles à mettre en oeuvre pour la considération de nos communautés respectives, ainsi que celle des pays et organismes auxquels nous appartenons.

  1. Nous croyons tous que les religions devraient être un lien qui unisse et anoblisse les êtres humains. La religion, quand elle est comprise et pratiquée à la lumière des principes fondamentaux et des idéaux de chacune de nos croyances religieuses, peut être un guide fiable permettant d'affronter les multiples défis auxquels est confronté le genre humain.
  2. La liberté religieuse est un droit fondamental, inviolable et non négociable pour chaque être humain dans tous les pays du monde. La liberté religieuse comprend la liberté de pratiquer sa propre religion, sans aucune obstruction, la liberté de propager les enseignements de sa religion à des personnes de sa propre religion et d'autres religions, ainsi que la liberté d'adopter une autre religion librement et de son plein gré.
  3. Nous affirmons que même si, tous, nous avons le droit d'inviter les autres à comprendre nos propres croyances, on ne devrait pas exercer ce droit en violant les droits et sensibilités religieuses des autres. En même temps, nous devrions tous nous guérir de l'obsession de convertir les autres.
  4. La liberté religieuse offre à nous tous la responsabilité également non négociable de respecter les croyances qui ne sont pas les nôtres, et de ne jamais les dénigrer, avilir ou leur donner une mauvaise image dans le but d'affirmer la supériorité de notre propre religion.
  5. Nous reconnaissons que des erreurs ont été perpétrées, des injustices commises par les adeptes de toutes les religions. De ce fait, il incombe à chaque communauté d'examiner, de façon critique et en toute franchise, sa conduite au cours de l'histoire aussi bien que les préceptes théologiques et doctrinaux. Un tel examen critique et la repentance devraient amener vers des réformes nécessaires inter alia (entre autres) à propos du problème de la conversion.
  6. La réforme particulière que nous recommanderions aux pratiquants et aux institutions de toutes les religions est de s'assurer que la conversion par des moyens contraires à la morale soit découragée et rejetée par tous unanimement. Il devrait y avoir de la transparence dans la pratique qui consiste à inviter d'autres personnes à adopter sa propre religion.
  7. Tout en appréciant profondément le travail humanitaire effectué par les communautés religieuses, nous avons le sentiment qu'il devrait être organisé sans arrière-pensées. Quand les besoins se présentent dans le domaine du service humanitaire, nous ne devrions pas faire séparément ce que nous pouvons faire ensemble.
  8. Aucune organisation religieuse ne devrait profiter de la vulnérabilité de certaines couches de la société, telles que les enfants et les handicapés.
  9. Au cours de notre dialogue, nous avons reconnu le besoin d'être sensible au langage religieux et aux aspects théologiques dans diverses croyances. Les membres de chaque religion devraient prêter attention à la façon dont ceux qui appartiennent à d'autres religions les perçoivent. Cela est nécessaire pour enlever et éviter les incompréhensions, et ainsi promouvoir une meilleure appréhension des religions des uns et des autres.
  10. Nous percevons le besoin et l'utilité d'une pratique à long terme pour créer collectivement un " code de conduite " à propos de la conversion, que devraient adopter toutes les confessions religieuses. Pour cette raison, nous avons le sentiment que les dialogues interreligieux sur le problème de la conversion devraient se poursuivre à divers niveaux.
Accueil Haut de page Mises à Jour du site

Mata Amritanandamayi - Maison Amrita