www.amma-france.org Mata Amritanandamayi - Maison Amrita
 
 
     
 
Tour de l'Inde 2009-2010 Retour ŕ la page d'accueilMises à jourLiens favorisCalendrier
 
le
Amma à Trissur
20-21 avril 2010 - Trissur, Inde - Bharata Yatra 2010 Inde

Pendant les deux jours du festival Brahmasthanam annuel de Trissur, des milliers de dévots sont venus recevoir l'étreinte d'Amma, écouter ses paroles apaisantes, ses bhajans émouvants et participer aux cérémonies de pujas en masse. Tandis que le soleil accablait tout le monde de chaleur, Amma inondait tous les cœurs de la fraîcheur et de la douceur de sa présence.

Amma a chanté beaucoup de bhajans parmi les plus anciens, ainsi que quelques-uns plus récents. Dans son satsang, elle a mis l’accent sur les valeurs qui doivent animer la société et sur l'importance de l’équanimité ; elle a également alerté la population sur les toxicomanies répandues au Kérala.

Les œuvres humanitaires d'Amma ont été à l'honneur pendant les programmes. Lors de la première soirée, des douzaines d'enfants se sont vu attribuer des bourses dans le cadre du programme « Vidyamritam » de l'ashram qui cherche à faire diminuer le taux croissant de suicides au Kérala en donnant des bourses d’études gratuites aux pauvres.

Un fonds de roulement d'exploitation a également été remis à plusieurs « groupes Amrita » dans le cadre du programme de groupes d'entraide autogérés. Cette action a pour but d'offrir une formation professionnelle et un emploi à des hommes et femmes pauvres vivant en milieu rural afin de les rendre indépendants financièrement.

Les enfants de l'école Amrita Vidyalayam ont présenté sur scène des spectacles de danse et de théâtre ainsi que des démonstrations d'éloquence témoignant de la richesse du patrimoine culturel de Trissur.

Auprès d'Amma, suivre l'exemple d'Hanuman
19 Avril, Trissur, Kerala — Bharata yatra 2010 Inde

La veille du programme de Trissur, Amma monta sur le toit de l’école « Amrita Vidyalayam » au moment du coucher de soleil. Peu de temps après, tous les dévots et résidents se regroupèrent autour d’Elle, comme des abeilles autour d’une fleur. Après la méditation, Amma demanda aux dévots de lui raconter des histoires drôles ou des témoignages ayant trait à la spiritualité.

Un dévot occidental dit : « Plus que toute autre chose, je veux être en votre présence physique. Mais même quand vous n’êtes pas là physiquement, je profite toujours de la beauté de votre présence. Vos plaisanteries et vos sourires me donnent tellement d’énergie ! Quoi que vous fassiez, vous le faites si bien. Je suis plein de gratitude à votre égard. »

Après cela, un brahmachari dit : « De te revoir après tant de jours, mes émotions ont explosé. Je ne sais pas quoi dire. Ta présence physique est très importante pour moi. Je me sens comme une bûche de bois mort quand tu es loin, il ne se passe rien – pas de méditation, pas de travail, pas de séva. Je suis comme une personne morte. Tout change en ta présence. Je suis sûr que tu connais le cœur de tes enfants. C’est très difficile quand tu n’es pas là. Quand tu es là, c’est merveilleux. Ma spiritualité c'est être simplement assis à tes pieds, te regarder, c'est tout, sans rien faire. Mon plus grand mérite c'est de te regarder et d'être simplement avec toi. Je n’ai rien fait pour venir à l’ashram. Je sais que tu vas dire qu’il faut voir Amma à l'intérieur et sentir sa présence à l’intérieur. Nous sommes tellement stupides et pas en état de sentir ta présence à l’intérieur. Amma le sait. Je te demande de nous rendre dignes de sentir ta présence tout le temps.

Répands ta grâce sur tous tes enfants, afin que nous sentions ta présence où que tu sois. Malheureusement, je ne peux pas sentir ta présence en permanence. Quelquefois, c’est très dur d’être loin de toi, et je suis sûr que c'est la même chose pour nous tous. Le plus grand des bonheurs, c'est d'être en ta présence. »

Amma : Cela ne te suffit pas d’avoir la présence de ta mère biologique ? (est-ce qu’elle ne te donne pas de l’amour ?)

Brahmachari : Cela ne représente même pas un iota de ton amour.

Amma : Es-tu ici pour réaliser ce corps de 1,5m ? N’est-ce pas plutôt pour réaliser la Conscience qui imprègne l’Univers entier ?

Brahmachari : En ce qui me concerne, je ne sais pas ce que c'est la spiritualité. Je suis juste venu ici pour être avec toi. Je suis prêt à vivre et à mourir pour toi.

Notre mère biologique revêt une importance particulière. Mais nous savons qu’Amma n’est pas le corps physique. Nous ne t’aimons pas juste pour ton corps, mais pour ton amour et ta compassion. L'amour des mères biologiques n'est pas désintéressé. Elles attendent quelque chose en retour. Mais durant toutes ces années, j’ai vu que, quoi que j’ai à offrir, tu n’attends jamais rien de moi. C’est ça l’amour véritable, et c'est ça l’amour de Dieu. Aucune mère ne peut m’aimer comme cela. Tu n’es pas simplement une mère biologique ; tu es beaucoup plus que cela. Il n’y a pas de mots pour dire ce que je ressens.

Amma : Est-ce qu’Amma n’est pas la mère de tous ces enfants ? Si tu regardes uniquement ce corps, est-ce que tu ne vas pas souffrir ?

Brahmachari : J'en prends mon parti. (tout le monde rit)

Amma : Tu ne seras pas toujours en présence d’Amma, et donc tu seras toujours triste.

Brahmachari : Ce n’est pas un problème.

Amma : Si pour toi, la séparation n'est pas dépourvue de bien-être, alors pas de problème. Mais si tu n’as pas Amma pour toi comme tu le désires, alors tu auras de la peine. Tu risques de t'éloigner d'Amma. Si tu dépends d’Amma uniquement extérieurement, tu risques de t’éloigner d’Amma. Tu risques de ne pas m’avoir toujours comme tu le désires. La peine alors peut se transformer en colère. Alors tu t’éloigneras d’Amma et de ton Être véritable. Tu t’éloigneras de ton but.

Si tu comprends ce qu'est un Guru, alors la douleur de la séparation te conduit en fait au But. Si tu saisis ce Principe de mieux en mieux, alors tu ne t'effondreras pas.

Prends l'exemple de la perle. On dit qu’un grain de sable entre dans l’huître et provoque une irritation. L’organisme de l’huître réagit à cette irritation. Il souffre énormément, mais cette souffrance se transforme ensuite en perle. C’est ce qu'on raconte. »

La séparation fait souffrir, mais cette douleur se transforme en perle si l'on comprend ce qu'est un Guru ; car dans ce cas, ce que l'on reçoit au bout du compte, c'est la Réalisation du Soi. Mais pour beaucoup, la douleur se transforme en colère et en critiques à l'égard d'Amma et de l’ashram. Cela peut aller jusque là. Si notre vision ne repose pas sur une bonne compréhension de ce qu'est un Guru, il y a de grande chance de trébucher. On risque même d'avoir l'impression qu'Amma n'est pas impartiale et de penser : « Amma ne m’aime pas, elle préfère untel, elle a ses préférés, etc…. »

Brahmachari : S’il te plaît accorde-nous la grâce de ne pas avoir de telles pensées. Je veux aimer tous tes enfants. En fait, je peux même donner le darshan. (tout le monde éclate de rire). Je ne sais pas si Hanuman ou les gopis avaient de telles pensées.

Amma : Si, si, ils avaient ce genre de pensées, mais l’attitude d’Hanuman était différente. Les gopis et Hanuman aussi avaient ce genre de sentiments.

Brahmachari : Alors c’est bon, pas de problème. (tout le monde rit)

Amma : « Il y a une histoire au sujet d’Hanuman. A une époque, tous les dévots du Seigneur Rama devinrent jaloux d’Hanuman, car Hanuman était toujours près de Rama. Ils se réunirent et décidèrent de faire la liste de tout ce qu'il y avait à faire au service du Seigneur Rama. Puis ils se répartirent ces travaux entre eux, en laissant volontairement Hanuman de côté. Hanuman ne tarda pas à l’apprendre et dit : « Il ne manque qu'un service sur votre liste, et j’aimerais m'en charger.

--- Lequel ? demandèrent les dévots ?

--- J’aimerais faire claquer mes doigts près de la bouche de Rama quand il bâille (pour l’empêcher de se bloquer la mâchoire). Les autres dévots considérèrent que c’était un travail sans aucune importance, aussi acceptèrent-ils. »

Au bout de quelques jours ils remarquèrent qu’Hanuman était toujours à proximité de Rama. Quand ils lui demandèrent pourquoi, celui-ci répondit : « On ne sait pas exactement quand Rama risque de bâiller. Donc, je dois rester tout le temps près de lui ; je dois le suivre dans la chambre, dans la salle de bains, partout. »

Cette histoire montre combien Hanuman est attaché à la forme du Seigneur Rama et à quel point il l'aime. Mais en même temps, cela n'empêche pas Hanuman d'avoir la compréhension de la vraie nature de Rama. On rapporte qu’il disait : « Quand je me considère comme un corps, je suis ton serviteur. Quand je me considère comme une âme individuelle, alors je suis une partie de toi. Quand je me considère comme le Soi (la Conscience suprême), alors Toi et moi ne faisons qu'un. * »

Une autre histoire illustre la foi inébranlable d'Hanuman en Rama son Seigneur. Un jour, Rama avait décidé de punir un certain roi. Ce roi vint chercher refuge auprès d'Hanuman. Ignorant l’intention de Rama, Hanuman promit au roi de le protéger envers et contre tout.

Plus tard, Rama vint voir le roi pour le punir. Pour tenir sa promesse, Hanuman s'interposa entre Rama et le roi. Quand Hanuman refusa de se pousser, Rama se mit en colère et sortit son arc. Il lança des flèches en direction d’Hanuman.

Malgré cela, Hanuman ne riposta pas. Il ferma ses yeux, joignit les mains et récita le nom de Rama avec dévotion. Les flèches se transformèrent en fleurs qui tombèrent aux pieds de Rama. »

Amma fit un commentaire à propos de cette histoire : « Les Mahatmas sont venus sur Terre pour mettre en scène des pièces de théâtre afin que les dévots acquièrent une juste compréhension. Rama était un Jnani, aussi devait-il être au courant de la situation. C'est peut-être pour donner un exemple au monde que Rama a créé cette situation. Hanuman n'en était peut-être pas conscient, mais Rama le savait bien. C'est peut-être pour montrer aux gens l'intensité de la dévotion d’Hanuman que Rama a arrangé un tel scénario. Et les soi-disant dévots de se lamenter : « Si Rama est omniscient, pourquoi une telle promesse ? » Ce genre de dévot peut finir par quitter Rama, mais Hanuman est resté sans broncher.

Quant à Hanuman, il avait cette intelligence. Comprenez le bien. Il y a deux choses :

D’une part, le fait de servir Rama physiquement et d'autre part le fait d'avoir une bonne compréhension intérieure. Sans ce genre de compréhension, vous ne serez pas un bon modèle et vous vous mettrez en danger. »

*Voici le verset Sanskrit :

‘dehabuddhya tu-dasoham, jivabuddhya tvad-amshakah,
atmabuddhya tvam evaham, iti me nishcita matih.’

Amma à Trissur
20-21 avril 2010 - Trissur, Inde - Bharata Yatra 2010 Inde

Amma donnant le Satsang à Trissur.

Darshan : reflet.

Enfants d'Amrita Vidyalayam chantant des bhajans

Amma distribuant des bourses d'étude Vidyamritam aux écoliers pauvres.

Darshan.

Étudiantes de l'École Amrita pour l'Amélioration de l'Ouie et de la Parole exécutant une danse pour Amma.

Darshan : révérence.

Arati

Danse traditionnelle par une enfant d'Amrita Vidyalayam.

Danse par des enfants d'Amrita Vidyalayam.

Danse par des enfants d'Amrita Vidyalayam.

Un mime par des enfants d'Amrita Vidyalayam.

Danse folklorique par une enfant d'Amrita Vidyalayam.

Danse par des enfants d'Amrita Vidyalayam.

Danse par des enfants d'Amrita Vidyalayam.

Bhajan

Participation à la Puja.

Participation à la Puja.

Accueil Haut de page Mises à Jour du site

Mata Amritanandamayi - Maison Amrita